[ français ] [ deutsch ] [ english ]
 
 
cliquez sur les numéros de salle pour en obtenir le descriptif dans le parcours de l’exposition
 
 
 


[3] ARPOÉTIQUE

« J’emploie très peu de rouge. Je me sers de bleu, de jaune, un peu de vert, mais surtout … du noir, du blanc, du gris. Il y a en moi un certain besoin de communication avec l’être humain. Le noir et le blanc, c’est l’écriture. »

Il s’agit de faire une place à l’œuvre littéraire de Arp, envisagée en tant que telle (notamment à travers l’exposition de publications diverses et de manuscrits), mais aussi dans sa relation aux arts plastiques. Cet aspect de la question sera traité de façon ponctuelle par la présence de quelques œuvres, soit en rapport direct avec l’œuvre littéraire (c’est le cas de la sculpture Tête de lutin dite Kaspar qui renvoie au poème « Kaspar ist tot ») soit signalant un rapport à l’écriture. Des enregistrements sonores de poèmes en français et en allemand seront diffusés dans un espace séparé.

 

* Les citations placées en tête de chaque paragraphe sont toutes de Hans Jean Arp et sont tirées de  Jours effeuillés. Poèmes, essais, souvenirs 1920-1965, Paris, Gallimard, 1966. Elles ne seront pas nécessairement intégrées à l’exposition elle-même.